Huitième place d’Ale Mordasini au Bocuse d’Or et le prix du meilleur commis pour Manuel Hofer

Ale Mordasini confirme l’excellente huitième place obtenue lors du Bocuse d’Or Europe l’an passé, mais n’atteint pas l’objectif qu’il s’était fixé. Le travail présenté prouve que la Suisse peut aller challenger les toutes meilleures nations du monde. 

Le Team helvétique n’a rien à se reprocher. Au cours des 5 heures 35 passées en cuisine, tous ont donné une performance irréprochable. 

Une performance remarquée, d’ailleurs, qui a vu Manuel Hofer recevoir le Prix du meilleur commis de ce Bocuse d’Or 2021. C’est la première fois que ce prix est attribué à un commis suisse lors de la finale mondiale. Il faut dire que Manuel a réalisé le travail qui lui incombait à la perfection. Il a été remarqué par le jury, grâce à son superbe travail réalisé à la perfection ainsi qu’à la précision de ses gestes qu’il a appris d’Ale Mordasini lors de ces 18 derniers mois d’entrainement intensifs.  

Avec cette 8e place, Ale Mordasini et son team, composé de son commis, Manuel Hofer, et du coach Rasmus Springbrunn ont placé, à nouveau, la Suisse parmi l’élite mondiale.

Toute l’équipe peut être très fière de ce résultat! 

La performance d’Ale Mordasini est remarquable, d’autant que ce dernier aura dû redoubler de motivation dans ce cycle du Bocuse d’Or 2021 qui a pris des allures de marathon, avec les reports et les incertitudes liées au Covid-19. Et malgré cela, le candidat suisse et son team n’ont pas pour autant baissé les bras et se sont entraînés sans relâche. Bravo à eux!

Cette année, à nouveau, le niveau des candidats a été stratosphérique. On peut le dire: la pandémie aura en tous les cas servi la créativité et la précision des candidats du monde entier. Et ceci, en plus, avec une thématique inédite: un des mets du concours consistait en un menu complet (entrée, plat, dessert) à base de tomates, à servir à l’emporter. Les réalisations se sont avérées vraiment majestueuses.

On remarquera aussi que l’installation d’une cuisine d’entraînement, en tout point semblable au box du concours, comme celle dont a pu profiter Ale Mordasini pour sa préparation, n’est plus un avantage: c’est au moins ce qu’il faut pour se placer dans le haut du classement au Bocuse d’Or!

Le menu d’Ale Mordasini

Pour le thème du menu à l’emporter (entrée, plat, dessert) Ale Mordasini a proposé: 

Entrée:

Tomates Roses «Bocuse d’Or 2021» tendres et croustillantes, vinaigrette à la moutarde
Tomates «Sweet baby» – céleri – salade, crème de céleri, herbes des montagnes et ail des ours des forêts suisses

Plat principal:

Crevette royale «Black Tiger» et tomates cerises, gelée de tomates et fromage à la crème au lait de foin des Alpes, concombre et brocoli sauvage, caviar d’ail fermenté

Dessert: 

Tomates «Sweet baby» – sorbet verveine-citron, mousse et cake au chocolat suisse, noisettes rôties et chocolat blanc au lait du terroir caramélisé

Ale Mordasini a ensuite imaginé son plat (comme exigé une aiguillette de boeuf charolais braisée entière) sur le thème de la cuisine des Alpes (Alpine Cuisine – Altitude 1800). Le tout, dressé sur un plat de taille et forme standard, imposé par la compétition. 

Aiguillettes de bœuf charolais braisées et échalotes caramélisées, crème d’oignon au bois de genévrier alpin, jus de cuisson fumé au vin rouge, moutarde et thym des montagnes

Tartelette de bolets à l’ail des ours – fleur de ciboulette – Salsa au citron confit

Chou-rave et crème de ciboulette, caviar d’ail fermenté

fromage crémeux fait maison au lait des Alpes

Ragoût de gnocchi de pommes de terre des montagnes et perles de sauce hollandaise au vieux Gruyère des Alpes – légumes et morilles flambées


Résultats de la finale

La France remporte ce Bocuse d’Or 2021, suivie par le Danemark et la Norvège. Les autres pays nordiques suivent, avec l’Islande (4e et prix du meilleur plat), la Suède (5e et prix du meilleur plat Take Away) puis la Finlande (6e) et l’Estonie (7e). La Suisse se place en 8e position et lauréate du prix du Meilleur commis pour Manuel Hofer, devant le Japon (9e), l’Italie (10e), la Hongrie (11e), Singapour (12e), la Russie (13e), la Thaïlande (14e), la Colombie (15e et prix de l’engagement social), le Chili (16e), l’Indonésie (17e), l’Équateur (18e), la Tunisie (19e), le Costa Rica (20e) et l’Uruguay (21e).